Différence avec l'osthéopathie

Différence avec l’ostéopathie


Ces deux professions, la chiropractie et l’ostéopathie, font partie de la même famille et beaucoup n’arrivent pas à les différencier. Il faut dire que ce sont toutes deux des professions de thérapie manuelle, qui envisagent le patient dans sa globalité et qui traitent les restrictions de mobilité articulaires. Cependant, elles diffèrent en plusieurs points.

La formation

Les chiropraticiens reçoivent une formation de six ans à temps complet pour obtenir le titre de « Doctor of Chiropractic ». Il n’existe actuellement qu’une seule école en France : l’Institut Franco-Européen de Chiropratique (l’IFEC). Le diplôme est international, la formation est donc la même partout dans le monde. La chiropratique est reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé (l’OMS).

Les ostéopathes ont une formation moins réglementée. Il existe 75 écoles d’ostéopathie en France et la formation diffère d’une école à l’autre. On peut également retrouver des médecins ou des kinés ostéopathes.

Il ne faut pas oublier que chaque praticien, dans sa profession, développe une approche et un savoir-faire qui lui sont propres. Nous pourrons donc trouver un chiropraticien et un ostéopathe dont les approches sont similaires, comme nous pourrons trouver un chiropraticien et un ostéopathe que tout sépare.


L’approche thérapeutique

Concernant l’approche, la chiropractie a mis l’accent sur l’état de santé de la colonne vertébrale et son impact sur le système nerveux. En effet, la sensation de douleur est transmise au cerveau par les nerfs. Ceux-ci sont présents dans tous le corps, se regroupent pour former la moelle épinière et remontent jusqu’au cerveau dans une « coque protectrice » : la colonne vertébrale. Il arrive que cette « coque protectrice » soit lésée.

Il peut s’agir d’une subluxation, d’une entorse discale, d’une hernie discale, d’arthrose, de fracture vertébrale etc… Ces lésions perturbent l’influx nerveux et peuvent être responsable de douleurs. Le but du chiropraticien est de rétablir un bon fonctionnement de la colonne vertébrale et donc un bon fonctionnement du système nerveux, avec le soulagement des douleurs qui en découlent.

Le chiropraticien agit aussi sur l'ensemble des articulations périphériques, des muscles, tendons et fascia afin que le corps retrouve le maximum des ses capacités fonctionnels et ainsi apporter une qualité de vie optimal au patient.

L’ostéopathe détermine et traite des restrictions de mobilité, qu’il s’agisse des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères. Il va chercher à ré-harmoniser l’ensemble de ces structures. Pour cela il pourra également utiliser des techniques crâniennes et viscérales. Les ostéopathes mobilisent en prenant appui à distance de la zone malade.


La règlementation

Les décrets relatifs aux actes et aux conditions d’exercices de la chiropraxie ont été publiés le 7 janvier 2011.

a. Finalement au niveau légal, on ne note que quelques différences :

L’ostéopathe aura besoin d’un certificat médical de la part d’un médecin pour pratiquer les manipulations cervicales ; le chiropracteur n’en aura pas besoin.

L’ostéopathe ne pourra exercer qu’avec ses mains ; le chiropracteur pourra utiliser des instruments en complément de ses ajustements.

b. Ci-dessous un tableau récapitulatif pour résumer :

Nb : Le vecteur de force décrit ci-dessous est une impulsion donnée par le chiropracteur à vive allure avec une faible amplitude de mouvement, il s'agit d'une manipulation rapide et non douloureuse.

Différence avec l'osthéopathie