Douleurs de membres inférieurs

Douleurs de membres inférieurs

La hanche


La hanche correspond à l’articulation coxo-fémorale. Voici quelques unes des pathologies les plus fréquemment retrouvées :

> La coxarthrose ou arthrose de la hanche: entraîne des douleurs dans l’aine et la cuisse lors de la marche

> Tendinite du muscle moyen fessier: entraîne une douleur en haut de la cuisse sur le coté lors de la marche.

> Tendinite des adducteurs: entraîne une douleur près du pubis. Elle est très difficile à traiter. Il faut attendre 10 séances pour avoir un résultat !

Le traitement chiropratique consistera selon le cas à des ajustements au niveau des vertèbres lombaires, du bassin et de l’articulation coxo-fémorale. Une détente musculaire: des étirements, des pressions localisées au niveau de triggers points (noeuds musculaires) feront partie intégrante du traitement. Souvent des exercices d’étirements ou de renforcements musculaires spécifiques à faire à la maison sera demandé par le chiropraticien afin d’assurer une récupération rapide.

Douleurs de membres inférieurs

Le genou


Le genou est une articulation complexe, à la fois mobile, souple, solide et résistante. Il supporte le poids du corps et lui permet ses multiples activités sportives. Elle met en jeu trois os, le fémur le tibia et la patella, par le biais de trois articulations, l'articulation fémoro-patellaire et la double articulation fémoro-tibiale.


Il n’est pas rare de connaître dans son entourage quelqu’un qui souffre des genoux, qu’il soit directement impliqués ou du a des douleurs projetés, une chose est certaines c’est que ces douleurs sont largement handicapantes.


- Syndrome de la bandelette ilio tibial : ou « Syndrome de l’essuie-glace », est un type de tendinite du genou. Sur la face externe de la cuisse, le tenseur du fascia lata est un tendon plat en forme de bandelette. Il s’étend du haut du fémur jusqu’au haut du tibia où il s’insère. Lors de la marche il se déplace d’avant en arrière à la manière d’un essuie-glace. Il passe alors au-dessus du relief osseux externe de l’extrémité inférieure du fémur : le condyle externe. Dans certaines conditions le fascia lata « accroche » au passage du condyle fémoral. Ce conflit répété est à l’origine d’une irritation douloureuse. La gêne induite s’appelle syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou « syndrome de l’essuie-glace » ou encore balayage du fascia lata. Elle concerne certains sports tels que la course à pied, le vélo, la marche en descente en montagne.


- Syndrome femoro patellaire : ou syndrome rotulien, est une pathologie du genou correspondant à un rhumatisme. Plus précisément, le syndrome rotulien est l'ensemble des signes cliniques et des symptômes liés à la souffrance de la rotule dans son articulation avec le fémur.


- Lésion meniscale : Chaque genou possède deux ménisques, un ménisque interne et un ménisque externe.

ménisque Le ménisque est un petit cartilage, situé entre le fémur et le tibia. Il ne s’interpose pas complètement entre ces deux os laissant persister un contact entre le cartilage du fémur et le cartilage du tibia. Mais il a un rôle de cale, stabilisant le genou, et un rôle d’amortisseur. Une lésion méniscale isolée ne retentit cependant pas beaucoup sur la stabilité du genou tant que les ligaments sont intacts. Mais elle entraîne un risque d’arthrose plus tard, surtout si le ménisque a du être enlevé.


Arthrose, chondromalacie, osgood schlatter …. Nombreuses sont les pathologies qui entrainent des douleurs aux genoux, un bon entretient articulaire par votre chiropraticien vous permettra de garder une bonne mobilitée et de limité l’usure de vos articulations.

La cheville et le pied


En raison du nombre d’articulations et de leur proximité, les douleurs du pied et de la cheville sont souvent intriquées. Toutes les articulations du pied et de la cheville peuvent être le siège de lésions d’arthrose. Ces lésions sont le plus souvent la conséquence de traumatismes (fractures, luxations, entorse graves), de micro-traumatismes (instabilité chronique de la cheville), de troubles de la statique du pied (pied plat, hallus valgus) ou d’atteintes destructrices des articulations d’origine inflammatoire, infectieuse ou neurologique…

Tous les tendons qui s’insèrent sur le pied, et ils sont nombreux, peuvent aussi être à l’origine de tendinites.


Entorse, tendinite, arthrose, hallux valgus, fasciite plantaire….vos pieds qui vous portent toute la journée ont besoins d’être au mieux de leurs capacités, alors ne les laissez plus souffrir !